READING

Psquare c’est fini ? Les jumeaux nigérians s...

Psquare c’est fini ? Les jumeaux nigérians se lancent dans des carrières solo.

La rumeur de leur séparation bruissait depuis plusieurs semaines, au grand dam de leurs fans qui longtemps n’ont voulu croire qu’à un coup de publicité… Las ! Il semble que la rupture soit bel et bien consommée pour le groupe P square. Les jumeaux les plus célèbres du Nigéria ont, chacun de leur côté sorti un nouveau single et semblent bien décidés à poursuivre une carrière solo.



Près de quinze ans que Paul et Peter Okoye conjuguent leurs prénoms au carré, embrasant la scène musicale nigériane d’abord, puis mondiale. « Chop My Money », « E No Eazy » ou « Bizzy Body », les titres de nombre de leurs chansons sont entrés depuis longtemps dans le jargon populaire…   Il faudra pourtant compter l’un sans l’autre à présent.

Les frères Okoye n’ont jamais fait grand mystère des désaccords qui les ont récemment opposés, se lançant piques et accusations par réseaux sociaux interposés au vu et au su de leur fanbase. Les tensions existant entre le groupe et leur manager – qui est aussi leur frère aîné Jude Okoye – n’étaient pas cachées non plus, et ne seraient pas étrangères à la décision de Paul et Peter de poursuivre leurs carrières séparément. À ce jour aucun des frères ennemis n’a officiellement confirmé la rupture, mais les récents développements semblent en apporter la preuve.

Depuis 2001, année où main dans la main les Ibeyis (jumeaux en yoruba) prenaient l’industrie musicale nigériane d’assaut, lui donnant un nouveau souffle, enchainant succès, prix, récompenses, et shows dans la veine de ceux de leur idole Michael Jackson, très rares sont les occasions où les frères Okoye se sont produits séparément. La semaine passée pourtant, Peter dévoilait un nouveau single, « Look Into My Eyes », une chanson mid-tempo qui porte tous les marqueurs sonores d’une chanson d’amour typique à la sauce Psquare… sans Paul; avant de se produire là encore en solo lors d’un concert à Abuja samedi dernier.



Dans la foulée et visiblement décidé à faire bande à part, il dévoilait par le biais de son compte Instagram, son nouveau nom de scène, Mister P, ainsi que le contact de sa nouvelle équipe de management.


 


De son côté, Paul qui semble subir la course des évènement et se fait désormais appeler Rude Boy d’après le  nom du nouveau label dont il est à la tête, a sorti un titre, « Call To Heaven », comme une main tendue vers son frère, mais surtout une prière adressée à leurs défunts parents dans laquelle il en appelle à une intervention divine. « Si vous étiez là pour voir ce qu’il se passe aujourd’hui, comme vos enfants se comportent, devant les fans, quelle honte », déplore-t-il dans le morceau de près de deux minutes. Pas sûr que son appel ait été entendu. Peter, ou devrait-on dire Mister P, a déjà annoncé une date supplémentaire, à Dubaï le 7 avril prochain… en solitaire.


  1. J’ai toujours pensé que les situations révélaient les individus. Il est vraiment triste qu’une fois leur mère enterrée ces jumeaux se battent tels des chiffonniers. Qui plus est par réseaux sociaux interposés ! Il est loin le temps où dignité et discrétion étaient les mots d’ordre des familles. Oui définitivement le linge sale lavé en public, cela ne fait pas joli-joli du tout ! Et je me demande bien à qui profite le conflit ?

    Sad :(

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

INSTAGRAM
KNOW US BETTER